1er jour (29)

Pas de recette aujourd'hui, mais quelques photos qui je l'espère vous feront voyager, et d'autres qui peut-être vous mettront l'eau à la bouche. A seulement 2h45 de voiture de chez nous, nous avons vécu deux jours de véritable dépaysement à Bruges. La langue, le décor médiéval, les façades magnifiques, les canaux ... la Venise du Nord fût une charmante coupure dans notre train-train quotidien.

 1er jour (11)

Jour 1 : Nous arrivons à Bruges en milieu d'après-midi, un peu plus tôt que l'heure à laquelle nous avons prévu de prendre notre chambre. Nous faisons quelques pas et tombons sur ... un marchand de glaces ! Pour moi ce sont 2 boules vanille-spéculoos, histoire de se mettre à l'heure belge avant de prendre la direction du B&B dans le coeur historique de la ville. Notre chambre est adorable, confortable, la décoration est cosy et l'on s'y sent tout de suite bien. La propriétaire (britannique, de quoi dérouiller un peu mon anglais) est charmante, serviable et discrète, et nous donne de bons conseils pour nos balades à venir. Le rapport qualité/prix est excellent.

 1er jour (3)

Juste le temps de poser nos valises que nous partons en balade. Il est alors un peu plus de 16h et nous ne nous arrêterons plus de marcher jusqu'à l'heure de se poser dans un restaurant aux alentours de 20h. Il faut dire que tout est un ravissement pour les yeux, et je ne me prive pas de dégainer mon appareil photo. Première constatation : la petite reine porte bien son nom ici, il y a des cyclistes partout. Nos premiers pas nous mènent vers le béguinage (ce lieu ultra paisible où de riches veuves prenaient le voile tout en ne renonçant pas à leur fortune) par le tour de la vieille ville. La natures est luxuriante, il doit faire bon vivre à Bruges.

1er jour (20)

1er jour (5)

Nous croisons quelques moulins en route, puis nous bifurquons vers le centre ville, où deux places (le Burg et le Markt) drainent un nombre incroyable de touristes. C'en est fini de la tranquilité des petites rues, mais le cadre est magnifique.

1er jour (30) 

1er jour (37) 

Ca se complique à l'heure du dîner. La restauration est le gros point noir de notre séjour. L'estomac dans les talons, nous regardons quelques propositions de menu mais rien ne nous séduit. Tous les restaurants proposent plus ou moins la même carte et un même menu à environ 20€ (soupe du jour, carbonade flamande + frites , glace vanille) qui sent le réchauffé au micro-onde. Rajoutez-y une bière et une bouteille d'eau minérale à 3€ (pour 25 cl !!! ils ne connaissent pas la carafe d'eau on dirait ...) on s'en sort pour une cinquantaine d'euros pour quelque chose qui ne les vaut pas. Nous terminons la journée un peu déçus.

 1er jour (48)

Jour 2 : Nous choisissons d'axer notre journée sur les spécialités culinaires qu'offrent la ville : spéculoos, chocolat, gaufre ! Nous décidons tout de même de nous perdre dans les petites rues calmes, le long des canaux, avant de retrouver l'effervescence du centre ville. Premier arrêt en route au "I love expresso, coffee bar" pour notre dose de caféine du matin. C'est peut-être la meilleure adresse que je retiens de nos deux jours. La déco est très sympa, le café est excellent, et la manière dont il est servi (ainsi que le chocolat chaud) me séduit complètement.

 2ème jour (4)

2ème jour (3)

Mon pacsou prend un chocolat chaud. Le lait est servi chaud et mousseux avec une coupelle de pistoles de chocolat . Fantastique ! tout comme le biscuit mi-bownie mi-cookie qui accompagne mon cappuccino.

2ème jour (6)

Direction chez Juliette, une biscuiterie artisanale de spéculoos. Il y a de quoi perdre la tête dans ce magasin, des biscuits de toute sorte (je craque pour les spéculoos à la vanille, et les gros spéculoos moelleux comme des cookies), des moules, un livre de recette. Nous ne ressortons pas les mains vides, loin de là. Puis la pluie ...

 2ème jour (14)2ème jour (31)

2ème jour (17)

... nous pousse à nous abriter au Comptoir de Mathilde, qui vend essentiellement des chocolats de conception ... française (râté pour les chocolats belges !) mais je craque tout de même pour un pot de baba au limoncello.

 2ème jour (21)

La pluie ne cesse de tomber, ce sont des trombes d'eau qui s'abattent sur Bruges. Nous sommes trempés jusqu'aux chaussette et nous allons nous abriter dans un tea-room (restaurant qui proposent de la petite cuisine, des glaces et des gaufres mais fermés le soir). Cette fois la qualité est au rendez-vous mais le prix est toujours excessif (17€ la salade au poulet, 10€ la gaufre liégeoise aux fraise ...)

 2ème jour (41)

Allez, il est temps de retourner au B&B pour se sécher et se changer, et faire une petite sieste aussi, c'est les vacances après tout ! Nous ressortirons en fin d'après-midi, mon pacsou pour aller courir, moi pour aller faire quelques emplettes (de chocolat belge, chez Chocolate Line, la biscuiterie de Dominic Persoone , un des meilleurs chocolatiers belges, dont les créations peuvent être insolites : chocolat au bacon ou au vinaigre de Cabernet-Sauvignon ou encore au wasabi, excellent !!! pas donné mais c'est du chocolat de luxe !) et de vêtements (chez Springfield, une marque que je ne trouve pas à Reims et que j'adore, mais je demande à la vendeuse si elle parle français et elle en devient extrêmement désagréable...)

2ème jour (42)

Retour (3)

Le restaurant du soir sera tout aussi décevant que la veille. Ayant explosé le budget resto en 3 repas, nous décidons de repartir dés le lendemain matin, plutôt que de pousser jusqu'à la côte pour un déjeuner moules-frites comme c'était prévu initialement. Nous gardons tout de même un agréable souvenir de notre séjour, de nos balades et de nos emplettes.

Retour (2)