Début juillet j'ai fait quelques kilomètres pour trouver le soleil. Quelques milliers même car cette année c'est sur les rives de la mer Noire, à Varna en Bulgarie, que je suis allée faire chauffer ma carcasse (et bronzer ma peau en essayant de ne pas trop la griller). J'ai adoré le soleil, la gentillesse des gens, la cuisine et le vin bulgare, un peu moins la côte bétonnée par des HLMs d'une autre époque et les hordes de touriste. Mais je ne me permettrais pas de juger la Bulgarie, je ne crois pas l'avoir découverte, tout comme on ne peut pas découvrir la France par des vacances à la Palmyre (par exemple). J'ai quand même passé d'excellentes vacances, reposantes et gourmandes, et j'aurais bien envie d'aller faire un tour à Sofia, la capitale, un de ces quatre.

211,338,raw,bulgarie-varna

Vacances ultra gourmandes donc, bien que pour une fois je ne sois pas revue lestée de quelques kilos supplémentaires. La cuisine bulgare est fraîche et équilibrée, beaucoup à base de crudités, de légumes, de viande grillée.

Bulgarie montage 3

Bulgarie montage 4

En haut à gauche, c'est un plat typique appelé kavarmé de porc, sûrement le pot au feu local, une viande très-moelleuse mijotée avec des oignons.

En haut à droite, la moussake bulgare ... aux pommes de terre !!! Et oui, n'essayez pas d'y trouver des aubergines, pour cela allez plutôt en Grèce. J'ai adoré cette version, et j'en ai pris deux fois au cours de notre séjour.

En bas à gauche, du fromage pané. Il n'y a en Bulgarie que deux fromages, la feta bien sûr et un autre fromage jaune qui ressemble au gruyère mais pas du tout avec la même consistance puisqu'il suporte d'être pané et cuit à la poêle sans couler de partout. Une vraie découverte gourmande !

En bas à droite, une soupe très rafraichissant au concombre et au yaourt bulgare, agrémentée d'huile d'olive, d'aneth et de noix concassées. Je ne compte plus les fois où j'en ai mangé. C'est excellent, et surtout très rafraîchissant sous 35 degrés.

 Bulgarie montage 5

Les feuilles de vigne farcies au riz et à la viande, accompagnées de yaourt bulgare, font partie du top 3 des plats que j'ai le plus commandé. J'ai adoré, et sachant que ce n'est pas si facile d'en trouver en France j'en ai profité. A droite, des saucisses au goût vraiment original, mélange de boeuf et de porc, avec beaucoup d'herbes.

Bulgarie montage 6

 Les prix bulgares une fois convertis en euros étant vraiment à notre avantage, on s'est rempli le bidon pour environ 2 euros par personne par repas, au restaurant !!!  2 euros c'est aussi le prix d'un cocktail, alors même s'il n'y a rien de très bulgare là-dedans, on en a profité (mais avec modération bien sûr) 

RSCN0227

 Après tout ça, plus de place pour le dessert, mais ce n'est pas grave car ce n'est pas vraiment dans l'habitude du pays. Mon seul écart sucré des vacances, une crêpe absolument gigantesque au Nutella local. Après ça, je peux vous dire que j'ai fait quelques longueurs dans la piscine.

 Je vous propose maintenant quelques photos de la ville, dont le charme a quelque chose de suranné, avant de vous donner la recette du tarator que je me suis empressée de faire au retour.

DSCN0158DSCN0220

**********

Tarator (22)

Ingrédients pour 4 personne :

1 concombre (400g environ)

 4 pots de yaourt de 125g chacun

400 ml d'eau

4 à 5 branches d'aneth

sel

100g de noix grossièrement concassées

4 càs d'huile d'olive

 

1/ Couper le concombre en petits cubes de 1 cm de côté. Ciseler l'aneth.

2/ Mélanger ensemble les dés de concombre, le yaourt et l'aneth. Ajouter l'eau pour liquéfier. Saler au goût.

3/ Au moment de servir, répartir le tarator dans quatre bols. Assaisonner chacun d'une cuillère à soupe d'huile d'olive. Répartir les noix dans les bols. (Servir avec du pain à l'ail par exemple, pour un repas complet.)